van Gogh's letters - unabridged and annotated
 
» Home Switch to: English < Previous   Next >
Letter from Theo van Gogh to Vincent van Gogh
Auvers-sur-Oise, 14 July 1890

Lettre T41
Paris, 14 Juillet 1890

Mon chér frère,

Nous sommes très content que tu n'es plus autant sous l'impression des affaires en suspens que quand tu étais ici. Vraiment le danger n'est pas aussi grave que tu le croyais. Si nous pouvons tous avoir une bonne santé, qui nous permette d'entreprendre ce qui dans notre tête petit à petit devient une nécessité tout ira bien. Déception certes mais nous ne sommes pas à nos débuts & nous sommes comme les charretiers qui avec tous les efforts des chevaux ont atteints presque le sommet de la colline, il tournent bride & souvent alors avec un nouvel effort ils atteignent le sommet. Si seulement nous pensions toujours à cela.

Nous sommes aujourd'hui en train de finir nos malles pour partir demain matin à Leyde. Je m'envais de là Mercredi chez Mesdag pour lui parler de Corot, ensuite à Anvers avec un tab. de Diaz. Quoique les huit jours soient écoulés ces messieurs n'ont rien dit à l'égard de ce qu'ils pensent faire avec moi.

Dries au contraire c'est montré bien lâche et se trouve vraisemblement sous la domination de sa femme. Il a avoué bien franchement que tout ce que je faisais vis à vis de lui était de l'attirer dans l'appartement en dessous de nous pour avoir sa femme comme une espèce de bonne. Je ne puis pas croire que cela vient de lui. Cependant je ne pensais pas que sa femme était folle à ce point là. C'est la seconde fois qu'il se retire au moment décisif & cependant tu étais là quand nous en causions & il me répondait carrément que je pouvais compter sur lui. Je n'y comprends rien qu'en mettant cette hésitation sur le compte de sa femme. Que bien lui fasse.

Sous ce pli tu reçois fr 50. Si j'avais le bonheur de faire des affaires pendant mon voyage cela me mettrait encore plus à l'aise. Bien bonjour, mon vieux, d'ici huit jours probablement je serai de retour.

Bien bonjour de Jo, & crois moi ton frère qui t'aime.

Theo


At this time, Vincent was 37 year old
Source:
Theo van Gogh. Letter to Vincent van Gogh. Written 14 July 1890 in Auvers-sur-Oise. Translated by Robert Harrison, edited by Robert Harrison, number T41.
URL: http://webexhibits.org/vangogh/letter/21/T41-fr.htm.

This letter may be freely used, in accordance with the terms of this site.
» Home Switch to: English < Previous   Next >

 
or find:

webexhibits.org/vangogh/         Credits & feedback